Comment ça marche ?

La plate-forme présente un ensemble de documents qui permettent à un investisseur averti d’étudier une start-up en recherche d’un financement intermédiaire en vue de finaliser sa levée de fonds ultérieure auprès d’un fonds d’investissement. Une seule start-up est proposée dans le cadre d’une opération évènementielle qui a vocation de durer un mois.

BrIdgInvest s’adresse à des investisseurs avertis, habitués à financer des start-up et qui sont susceptibles d’investir plus de 10k€ par opération.

L’ensemble des contenus sont proposés par la plate-forme de manière accessible. Une Foire Aux Questions (FAQ) est disponible. Chaque investisseur peut saisir des commentaires pour chaque contenu proposé (simple commentaire, demande de précision, question…). Les commentaires, ainsi que les réponses et détails apportés, ont pour vocation d’enrichir le dossier pour compléter l’information des investisseurs.

Les investisseurs sont également invité à poser leurs questions en envoyant un email ou en appelant le support.
En fonction des besoins BrIdgInvest pourra organiser des conférences téléphoniques, des video-conférences par Skype ou des rencontres entre les investisseurs, la start-up et les partenaires que sont le cabinet d’avocat en charge du dossier et l’éventuel cabinet de conseil en levée de fonds.

Après avoir instruit le dossier, chaque investisseur qui souhaite participer au financement de la start-up au moyen de BSA-AIR doit télécharger le bulletin de souscription, le remplir, l’imprimer, le signer et l’adresser par courrier au cabinet d’avocat en charge de l’opération accompagné de son règlement par chèque ou de l’attestation de virement.
Le montant des souscriptions sont versés au compte CARPA du cabinet d’avocats sous forme de séquestre en attendant d’être remis à la start-up.
Lorsque le montant total du financement est atteint, les investisseurs ayant souscrit sont invités à signer les documents juridiques liés à l’opération et dont ils ont eu préalablement communication sur la plate-forme.

Si le montant du financement requis n’est pas atteint, les investisseurs sont remboursés de l’intégralité de leur souscription s’ils ont fait un virement. S’ils ont envoyé un chèque, il leur sera retourné par la poste.